Manifest 2017-10-19T20:57:41+00:00

ACQUITTEMENT DES PERSONNES POURSUIVIES A LA SUITE DU 12 OCTOBRE 2013

Chers/chères ami-es, on nous juge en novembre (15, 22 et 29), et après près de quatre années de punition et d’incertitude, qui nous ont fait subir une condamnation anticipée, nous affrontons la phase finale de ce cas. Nous commençons par remercier le soutien reçu à ce jour, et nous vous demandons de ne pas le laisser tarir jusqu’au procès.

C’est un coup dur, après tant d’années de lutte dans de nombreux domaines contre toute discrimination, de finir par être les accusé-es. Durant tout ce temps, nous avons été arrêté-es trois jours, l’un d’entre nous a passé un mois en prison, nous avons dû aller signer à la cité de la justice de manière hebdomadaire ou mensuelle, et il nous a été interdit de participer à des activités politiques dans l’espace public de Catalogne.

Tout cela par l’accusation, de la part du ministère public chargé des crimes haineux de Barcelone, d’être responsables de l’attaque d’un groupe de fascistes le 12 octobre 2013.

Les plaignants, 8 néo-nazis, connus pour leurs agressions (y compris des tentatives d’homicide) et leur plaidoyer en faveur du nazisme, participèrent à la manifestation de la plate-forme ayant éclaté l’événement de la Generalitat de Madrid. La même qui a menacé avec action directe et effusion de sang l’autodétermination de la Catalogne, ou encouragé la persécution des immigré-es, tout en demandant « plus de couteaux à Melilla ». Malgré tout cela, la police catalane les décrit publiquement comme « un groupe de jeunes consommant des boissons à la terrasse d’un bar, après avoir assisté à un rassemblement à la montagne de Montjuïc ».

Dans un contexte de crise économique, dans lequel la classe ouvrière se mobilise et se bat pour ses droits, et qui remet même en question la légitimité du système politique, l’État a lancé des mesures de plus en plus répressives avec comme objectif  de freiner toute lutte pour la liberté et l’égalité, ainsi que les activistes qui y prennent part. Dans ce cadre, le fascisme est protégé et soutenu par les institutions afin de l’utiliser comme un outil de coercition, comme une alternative possible pour finir d’imposer un recul des droits et des libertés personnelle et collective. C’est pour cela qu’alors que nous luttons contre la discrimination, l’austérité, les abus de la police, la répression machiste, la destruction de la terre, ou les droits des peuples, la lutte antifasciste est une affaire de tou-tes, et dans laquelle nous nous reconnaissons.

Avec ce manifeste, nous exprimons notre engagement de lutter jusqu’à la fin pour dénoncer:

-La permissivité qui permet la tenue de rassemblements d’exaltation fasciste chaque 12 octobre, et l’impunité avec laquelle les néo-nazis circulent tranquillement sur Barcelone commettant toutes sortes d’agressions verbales et physiques.

-L’accusation contre les 6 camarades, avec une sanction aussi disproportionnée, malgré le peu de faits étayés dans l’écrit du procureur, pour des agressions supposées.

-La tentative, de par le ministère public chargé des crimes  haineux de Barcelone, d’assimiler ceux-celles qui agissent avec haine face à la différence, aux  personnes les plus vulnérables, ou qui revendiquent le plus le changement; avec ceux-celles qui luttent pour les libertés individuelle et collective, pour la justice, et donc, contre le fascisme.

Les prochains mois seront de luttes pour l’égalité, pour l’acquittement, contre l’amalgame, mais aussi contre le fascisme. C’est pour cela que nous vous demandons, en plus d’adhérer à ce manifeste, l’extension de la solidarité à travers tout le territoire, ainsi que la participation aux rassemblements de dénonciation de l’exaltation fasciste le prochain 12 octobre, et à la manifestation du 11 novembre, avant le procès.

Pour toute demande, contactez-nous: absolucio12oct2013@gmail.com

D’ici là, nous en profitons pour envoyer une salutation à tous-tes les activistes qui subissent la répression, merci pour votre exemple!

Nous lutterons et nous vivrons libres!

LISTE DES ADHÉSIONS
ADHERE VOUS
Le fascisme est protégé et soutenu par les institutions afin de l’utiliser comme un outil de coercition, comme une alternative possible pour finir d’imposer un recul des droits et des libertés personnelle et collective.

C’est pour cela qu’alors que nous luttons contre la discrimination, l’austérité, les abus de la police, la répression machiste, la destruction de la terre, ou les droits des peuples, la lutte antifasciste est une affaire de tou-tes, et dans laquelle nous nous reconnaissons.

Totes som antifeixistes

Aidez-nous à diffuser

 

MANIFESTACIÓ 11 NOVEMBRE
ABSOLUCIÓ
0
0
0
0
Days
0
0
Hrs
0
0
Min
0
0
Sec

Si vous avez un groupe, une association, des groupes musicaux, dans un titre individuel, nous prévoyons de vous ajouter.

També està disponible en: Català Castellano English Euskara